Home / International / Terrorisme.. Le Canada accuse Washington

Terrorisme.. Le Canada accuse Washington

Pour le chef du gouvernement canadien, cité par un média russe, «certains hommes politiques courtisent ceux qui tiennent des propos haineux», la haine étant pour eux «un sentiment qu’ils peuvent exploiter».

Les dirigeants mondiaux ont «une part de responsabilité» dans la multiplication des tueries, qui font des victimes innocentes dans divers coins de la planète, a estimé le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, dans le sillage de l’attaque terroriste contre deux mosquées à Christchurch, qui avait fait 50 morts, vendredi dernier. «Des massacres qui ciblent les communautés religieuses, des attentats terroristes, c’est une honte. Et malheureusement, les dirigeants du monde portent une part de responsabilité. Une responsabilité que nous ne pouvons plus nier simplement en accusant les autres», a déclaré Trudeau, intervenant devant la Chambre des communes.
Pour le chef du gouvernement canadien, cité par un média russe, «certains hommes politiques courtisent ceux qui tiennent des propos haineux», la haine étant pour eux «un sentiment qu’ils peuvent exploiter». «J’aimerais dire ceci aux politiciens et aux leaders du monde : la politique tendancieuse, il faut que ça arrête. Je suis tanné d’envoyer nos pensées et nos prières», a souligné le Premier ministre. Bien que M.Trudeau ait évité de citer des noms, ses propos semblent faire écho aux critiques émises récemment à l’égard de Donald Trump, en raison de son silence au sujet des suprémacistes blancs aux États-Unis.
Le président américain est accusé de racisme. Il a soutenu une protestation raciste à Ney York, en refusant de la dénoncer. La presse dit que le premier ministre canadien accusait le président américain d’être raciste. Ce qui est exploité par les terroristes. Le président américain mène une politique hostile contre de nombreux pays dans le monde, dont le Mexique.
Il cautionne le coup d’Etat mené par Juan Guadio contre le président légitime du Vénézuela, dit qu’il est prêt à lancer une attaque militaire contre ce pays, et fait preuve de non-respect à la légalité mondiale.
Le président américain, dénoncé en Amérique et dans le monde, est en conflit avec le Congrès américain qui n’est pas d’accord avec sa politique hostile. Les élus sont contre le soutien du président américain à la guerre lancée par la coalition arabe, dirigée par l’Arabie saoudite contre le Yémen. Il est, d’autre part, dénoncé pour la caution accordée au prince d’Arabie saoudite pour le meurtre de Khashoggi. Pourtant, le prince est accusé par les élus de Washington, la CIA, et le président turc.

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …