Home / Société & Region / Tizi Ouzou.. 117 comprimés psychotropes saisis

Tizi Ouzou.. 117 comprimés psychotropes saisis

La lutte contre le trafic de drogue et autres substances psychotropes et hallucinogènes se poursuit. Ainsi, et suite à un renseignement recueilli sur le terrain, faisant état d’un groupe d’individus qui s’adonnent à la vente et à la commercialisation de comprimés psychotropes à la sortie ouest de la ville de Tizi-Ouzou, les forces de police de la Brigade de recherche et intervention de la sûreté de wilaya de Tizi-Ouzou ont mis en place un plan qui a permis d’intercepter trois individus à bord d’un véhicule léger, âgés respectivement de 27 et 33 ans, demeurant tous trois à Tizi-Ouzou, trouvés en possession de 117 comprimés psychotropes destinés à la vente, d’une somme d’argent revenu de la vente ainsi qu’une arme blanche (couteau), indique un communiqué de la cellule de communication de la sûreté de wilaya dont une copie nous a été transmise. Présentés au parquet de Tizi-Ouzou pour détention à des fins de commercialisation de produits pharmaceutiques sans prescription médicale, port d’arme blanche prohibé, ils ont été condamnés en comparution directe à des peines allant d’une (01) année de prison ferme et 100.000.00 DA d’amende à 18 mois ferme et 100.000.00 DA d’amende, et incarcérés, ajoute le même document. Il ne se passe pratiquement pas une semaine ou moins sans que des réseaux de trafic de drogue soient démantelés à Tizi Ouzou où à travers certaines localités. D’ailleurs, selon le bilan du mois d’avril dernier relatif aux infractions à la législation des stupéfiants et substances psychotropes, les mêmes services ont eu à traiter 21 affaires mettant en cause 35 personnes dont 19 ont été présentées au parquet, 16 placées en détention préventive, une citée à comparaître, deux laissées en liberté provisoire et six dossiers judiciaires ont été transmis au parquet.
Brahim B.

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …