Home / Algérie / Tizi Ouzou: Campagne de lutte contre les intoxications

Tizi Ouzou: Campagne de lutte contre les intoxications

L’été, période de grandes chaleurs, n’est pas seulement synonyme d’évasion, de farniente et de bon temps. Bien au contraire, c’est aussi une saison de dangers, aussi bien en mer, sur les routes, et en termes de consommation.

Les intoxications alimentaires en particulier, sont très redoutées en cette période, notamment durant les fêtes, etc. Pour faire face à d’éventuels cas d’intoxication et surtout éviter du mieux que l’on peut à ce que ce genre de phénomène ne se produise, le paquet doit être mis sur la prévention. C’est dans cette optique que les services de contrôle de la qualité et de la répression des fraudes de la Direction du commerce de Tizi-Ouzou ont lancé une campagne de lutte contre les intoxications alimentaires pour cette saison estivale durant laquelle on enregistre un pic de chaleurs et la hausse des températures. En termes de chiffres, 23 personnes ont été victimes de ces intoxications au mois de janvier dernier.
Ceci dit, ces intoxications sont aussi enregistrées durant la saison hivernale. Pour parer à ce fléau, un numéro vert est à la disposition du consommateur qui est le 10 20. Selon la responsable au niveau de la direction du Commerce, Mme Aba, leurs services ont recensé 11 épisodes d’intoxications alimentaires en 2017 durant lesquels 147 personnes ont été touchées.
D’après elle, la culture de consommation n’arrive pas à s’y mettre chez le consommateur et ce, malgré les campagnes de sensibilisation intenses organisées en collaboration avec les associations de protection de la santé du consommateur tout au long de l’année pour lutter contre ces intoxications qui portent préjudice à la santé publique. Aba a affirmé que la plupart de ces intoxications sont enregistrées lors des fêtes familiales et des offrandes. «Il faut que le consommateur soit conscient que la température de la conservation du poulet est de 03°. Alors que cette température soit respectée».
Quant aux causes, elles sont généralement dues à la rupture de la chaîne du froid, la mauvaise conservation, le manque d’hygiène durant la préparation des repas et la consommation de produits douteux et non-conformes. D’ailleurs, et à l’approche de la saison estivale qui pointe son nez, la même responsable au niveau de la direction du Commerce a lancé un appel à l’endroit du consommateur afin de veiller rigoureusement sur le respect de la chaîne de froid et des températures de conservation des produits alimentaires et de boycotter les produits commercialisés sur le marché informel puisqu’ils ne répondent à aucune normes d’hygiène.
«Il faut éviter l’approvisionnement des produits non-conformes vendus sur le marché parallèle et opter pour ceux qui se vendent dans des lieux commerciaux contrôlés avec traçabilité et étiquetage», a-telle insisté avant d’ajouter : «Il faut veiller sur le respect de la conservation des viandes blanches et rouges et des produits dérivés (viande hachée, pâté, cacher). Et aussi celle des produits laitiers et dérivés (fromage, camembert, mayonnaise…) pour éviter la prolifération des microbes de ces produits sensibles facilement altérables.» La même interlocutrice a précisé que parmi les symptômes de ces intoxications, elle a cité les vomissements, la fatigue, douleurs au ventre… Par ailleurs, et comme à chaque année, la direction du Commerce a décidé d’organiser une session de sensibilisation et de formation au profit des responsables de salles des fêtes sur les moyens de prévention des intoxications alimentaires, afin de les inciter à veiller sur la protection de la santé du consommateur. Aussi, les mêmes services sont mobilisés sur le terrain pour traquer les pratiques commerciales qui portent préjudice à la santé du citoyen au niveau local, a-t-on appris auprès de la même direction. Ajouté à cela, cette même structure a, durant la dernière saison estivale, intensifié ses campagnes de sensibilisation au niveau des plages de la wilaya en l’occurrence celle de Tigzirt et d’Azeffoun.

Z. C. Hamri

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …