Home / Temps réel / Tizi Ouzou: Sit-in des patriotes devant la wilaya

Tizi Ouzou: Sit-in des patriotes devant la wilaya

Des dizaines de patriotes de la wilaya de Tizi Ouzou se sont rassemblés, hier, devant le siège de la wilaya.

Comme mots d’ordre : dénoncer la non-tenue des promesses faites par les responsables du gouvernement, qui continuent à tourner le dos à leur plate-forme de revendications, qu’ils estiment totalement légitimes, et exprimer leur ras-le-bol quant à la dégradation de leurs conditions de vie, mais aussi demander la reconnaissance officielle de leurs sacrifices dans la Constitution. S’estimant lésés par rapport aux autres corps de l’armée, les patriotes ont décidé de battre le pavé, et de sortir dans la rue pour faire entendre leur voix auprès des autorités publiques, en leur demandant de reconnaître leurs sacrifices, menés durant la décennie noire quand la République fut menacée dans ses fondements constitutionnels. «Nous avons été aux côtés de l’Armée nationale populaire pour défendre notre patrie contre le terrorisme. Aujourd’hui, nous sommes marginalisés par le gouvernement, qui continue à camper dans sa position et faire la sourde oreille», dira le vice-président de la Coordination de patriotes de la wilaya de Tizi Ouzou, Hamid Mekhfi, rencontré sur la place de la protestation. Pour rappel, cette action de protestation entre dans le cadre des rassemblements de wilaya, organisés hier devant les sièges des 48 wilayas du pays, et initiés par la Coordination nationale dudit corps, dont l’objectif est de satisfaire leurs doléances à 100%. Les protestataires ont remis en cause le montant dérisoire de leur pension mensuelle, qui est de 15 000 da, et qui ne leur permet pas de subvenir aux besoins de leurs familles. Pour cela, ils demandent la revalorisation de leur pension à 35 000 da, qui leur permettraient de vivre dignement. «Comment voulez-vous qu’on puisse vivre avec une pension de 15000 da, notamment avec l’inflation et la dégradation du pouvoir d’achat de l’Algérien ?» s’est-il interrogé. L’application des lois de la République, notamment l’article 77 de la loi n°13-08 du 30 décembre 2013, votée en faveur des citoyens volontaires, ayant participé aux côtés de l’ANP pour sauver la République des mains des terroristes durant la période postérieure à 1992, et ce, à l’ensemble des éléments de corps et sans condition aucune, reste la pierre angulaire des revendications de ce corps. «Les déclarations faites par certains responsables sont erronées. C’est de la poudre aux yeux», regrettent, à l’unanimité, les patriotes affiliés à la coordination locale de Tizi Ouzou. Aussi, ils demandent la mise en place de médailles, pour faire valoir le sacrifice de leurs membres dans la préservation de la patrie, ainsi que l’identification de la Journée nationale du patriote. «Nous exigeons de réserver des quotas de logements, toutes formes confondues, en faveur des veuves et orphelins de ces martyrs, qui ont sacrifié leur vie pour l’Algérie, et l’attribution d’une pension aux invalides», exigent-ils. A préciser que le patriotes étaient au nombre de 270.000 à l’échelle nationale, dont 650 martyrs du devoir, et plus de 11.000 mutilés, dont des amputés des bras et des jambes.

Z. C. Hamri

Check Also

Elle fut parmi les plus belles actrices.. Claudia Cardinale vend sa garde-robe

Les costumes de scène et les souvenirs de cinéma de l’inoubliable «Fille à la valise» …