Home / Algérie / Tlemcen: L’amazighité des régions ravivée

Tlemcen: L’amazighité des régions ravivée

«La vie quotidienne des Amazighs de Tlemcen» est le thème d’une exposition qu’a organisée le Carex, hier, au Palais de la culture «Abdelkrim Dali» d’Imama. Plusieurs scènes de vie retraçant les usages et les rituels de la vie dans la région de Tlemcen ont été exposées au grand public, mettant en valeur le côté agraire, les cultures vivrières et les produits du terroir, et ce, à l’occasion des festivités de l’an agraire Amazigh. On y retrouve plusieurs objets et produits utilisés jadis par la population de toutes les régions de la wilaya de Tlemcen, notamment les Amazighs de Tlemcen, de Msirda, de Béni-Smail, Béni Ménir, Traras, Béni-Snouss et Oulhaça .Ces régions gardent encore de nos jours beaucoup d’usages amazighs et noms de localité. Ils ont été mis en valeur par cette manifestation socioculturelle qui a été organisée en collaboration avec des associations activant dans le secteur de la culture et ayant participé aux festivités marquant le Nouvel An amazigh qu’a abrité la région des béni-Snouss cette année. Il a été organisé aussi une exposition photos de l’artiste Nedjai sur les masques de Béni-Snouss et qu’a confectionnés la population lors du carnaval «Ayred» tout en mettant en valeur l’aspect artistique de ces masques et leur sémantique. Par ailleurs, une autre exposition de toiles de l’artiste-peintre Mebarki a meublé la galerie d’art du palais de la culture. L’artiste a intitulé son œuvre «Touches Amazighs aux couleurs tlemcéniennes» avec un retour aux origines et signes amazighs dans la peinture du doyen des artistes-peintres de la wilaya de Tlemcen. La vie quotidienne des «Msirdis» a été retracée aussi par l’artiste Mouss de Maghnia à travers une exposition de maquettes. C’est toute la vie de l’artiste et son enfance qui ont été reproduites par de très belles maquettes miniaturisées. On y découvre la maison familiale, le fondouk, le moulin, les champs et pâturages, la mosquée et les gourbis. Le public a découvert aussi les mets amazighs de toutes les régions de Tlemcen à travers une très grande exposition qu’ont organisée l’association «les fils des deux frères» de Ghazaouet, Amal de Béni-Snouss et Béni Bahdel. En marge de toutes ces expositions, le public a eu droit à des projections de films documentaires sur la vie Amazigh de Tlemcen, sur Ayred de Béni-Snouss et les arts et traditions populaires kabyles en Algérie. Une conférence-débat sous le thème «Ayred entre mythe et réalité» a été animée par des chercheurs de l’université Abou Bakr Belkaid de Tlemcen.

B. Soufi

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …