Home / Algérie / Tlemcen: Le prix du poulet s’envole…

Tlemcen: Le prix du poulet s’envole…

Les prix de la viande blanche s’envolent. Le poulet prend des ailes et les prix affichés hier matin au marché du centre-ville oscillent entre 430 et 450 dinars le kilogramme. Nul n’est en mesure de fournir la moindre explication sur cet enfièvrement du marché de la volaille. «Même durant le mois sacré, cette flambée n’a pas été observée», affirment avec amertume les pères de famille. «Jamais la viande blanche n’avait atteint par le passé un tel seuil», assurent-ils.
La réalité pour les plus avertis est que la viande rouge étant presque inaccessible pour une large frange de citoyens face aux prix pratiqués, à savoir entre 1500 et 1800 dinars le kilogramme, l’on se rabat sur la viande blanche dont le prix ne dépassait guère les 230 dinars le kg, notent-ils, indiquant que «face à la forte demande, les prix se sont envolés». Pour les bouchers, l’explication est toute autre : «Les prix sont dictés par la cherté à l’achat du produit. Pourtant, rien n’a augmenté, ni l’aliment de la volaille et encore moins le transport».
L’explication est toute autre, car, selon un connaisseur de la filière, «le prix réel de la volaille à la sortie des abattoirs ne dépasse guère les 120 ou 130 dinars le kilogramme», ajoutant que «ce sont les revendeurs qui sont derrière cette flambée. Ils profitent de la situation générée par les prix très élevés de la viande rouge», avant de préciser que «la filière de la viande blanche échappe à tout contrôle et qu’il existe même des abattoirs clandestins ou non réglementés avec tous les risques sanitaires qu’encoururent les consommateurs». C’est donc l’anarchie qui s’est emparée de ce marché et l’on s’interroge sur l’absence de contrôle pour réglementer la filière et ajuster les prix, car elle active au forfait et ce sont les citoyens qui se retrouvent farcis. Seul le recours à la facturation des produits réglementera les prix. Ceci étant valable aussi pour les produits agricoles.

B. Soufi

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …