Home / Actualité / Tlemcen: Zitouni prône «un patriotisme constructif et positif»

Tlemcen: Zitouni prône «un patriotisme constructif et positif»

Dans son allocution inaugurale des travaux de la journée d’étude sur «La mémoire nationale nous unit et l’Algérie nous rassemble», qu’a organisée jeudi au musée régional de la Wilaya V historique de Lalla Stti, l’Association nation des grands invalides de la guerre de Libération nationale (ANGIG), le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a évoqué une nouvelle conception du patriotisme. «Le patriotisme simple demeure insuffisant et incomplet. Il faudrait dès à présent inculquer à la nouvelle génération la notion de patriotisme constructif et positif», a-t-il dit, et de souligner que «ce patriotisme positif doit puiser sa force de notre mémoire collective nationale, qui est notre meilleure richesse pour construire l’avenir et permettre ainsi une réelle promotion du pays et son développement», avant de s’interroger si «la génération de l’indépendance sera à la hauteur du sacrifice des martyrs de la Révolution de Novembre 1954 et des moudjahidine» qu’il qualifie «de martyrs vivants». Tayeb Zitouni s’est longtemps étalé sur «l’écriture de l’histoire et la préservation de notre mémoire nationale», mais aussi de leur valorisation. Il reprend les dernières orientations contenues dans le dernier message du président Abdelaziz Bouteflika, adressé à l’occasion de l’anniversaire du 64e anniversaire de la Révolution de Novembre 1954, pour dire que «l’histoire doit retrouver sa place à tous les niveaux de la société, de l’administration, des écoles et de l’université algérienne». Interrogé sur le devenir des centres de détention et de torture ainsi que sur le sort du film sur l’Emir Abdelkader, le ministre des Moudjahidine a affirmé qu’«il a été recensé à ce jour 1277 cimetières de chouhada et 1449 centres de détention et de torture répartis sur l’ensemble du territoire national dont 12 dans la wilaya de Tlemcen. L’opération de leur réhabilitation et transformation en musée a été déjà entamée et les touchera tous». Concernant le film sur l’Emir, il a affirmé qu’il sera réalisé. L’opération d’assainissement et de traitement des dossiers en instance des prétendants au titre de moudjahid il rappela que «l’opération est achevée à plus de 99% et ne restent que quelques cas pour clore définitivement ce dossier». Auparavant, le ministre a visité le cimetière des chouhada de Hennaya, qui a connu des travaux de réhabilitation, et ce, après avoir déposé une gerbe de fleurs au carré des martyrs. Il a baptisé ensuite la cité populaire d’El-Koudia, commune de Tlemcen, au nom des «Rostomides» et la cité universitaire des 2000 lits de Mansourah au nom du moudjahid «Benahmed Abdelkader». Il a clôturé sa visite par l’inauguration d’une stèle commémorative à la commune de Sidi Djillali, tout près de la zaouïa du saint de la région «Sidi Yayia Bensfia» où se déroule chaque année la célèbre fête des Ouled Nhar. Cette stèle compte 389 noms de chahid des communes de Sidi Djillai, Al-Aaricha et Bouihi. Elle a été conçue sous la forme d’un musée ouvert comportant sur ses murs les noms imagés des 26 célèbres batailles menées dans la région contre les forces colonialistes. Notons qu’au cours de cette visite, des moudjahidine, des familles de chouhada et des invalides de la guerre de la Libération nationale ont été honorés.

B. Soufi

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …