Home / Sports / Togo-Algérie à 17h: L’EN veut sceller sa qualif pour la CAN

Togo-Algérie à 17h: L’EN veut sceller sa qualif pour la CAN

La sélection algérienne de football peut composter, dès aujourd’hui, son billet pour la phase finale de la CAN 2019.

Cela passe par une victoire à Lomé face à son homologue du Togo. Même s’ils sont privés des services de Yacine Brahimi et Mohamed Farès, ayant déclaré forfait pour blessure, les protégés de Djamel Belmadi sont déterminés à renouer avec le succès en déplacement, après plus de deux ans de disette, et assurer la qualification pour la CAN, avant le dernier match des éliminatoires face aux Gambiens, en mars prochain à Blida. « Il est temps de briller en Afrique. Notre plus grande motivation est la qualification pour la CAN avant la dernière journée », a déclaré Belmadi avant le départ pour le Togo. Le patron de l’EN espère effacer la défaite historique subie au Bénin, où les Verts ont concédé leur septième revers à l’extérieur, et aligné un 10e match sans victoire hors de leurs bases (3 nuls contre le Zimbabwe (2-2) et le Sénégal (2-2) à la CAN 2017, et la Gambie (1-1) lors du baptême du feu de Belmadi, et 7 défaites contre le Nigeria (3-1), la Zambie (3-1) et le Cameroun (2-0), dans les éliminatoires du Mondial 2018, contre la Tunisie (2-1) à la CAN 2017, contre l’Iran (2-1) et le Portugal (3-0) en amical) et le Bénin (1-0) dans les éliminatoires de la CAN 2019) . Leur dernier succès en déplacement remonte au 2 juin 2016, aux dépens de la modeste sélection des Seychelles, sur le score de 2 à 0 (buts de Benzia et Soudani), dans les éliminatoires de la CAN 2017, sous la conduite de Nabil Neghiz, qui avait assuré l’intérim, après le départ de Christian Gourcuff. Ce match contre les Seychelles s’est joué sur un terrain en gazon synthétique. Les coéquipiers de Mahrez vont se produire à nouveau sur du tartan cet après-midi. C’est pour cette raison que le sélectionneur national a fait appel à de nombreux joueurs habitués à jouer sur les pelouses synthétiques, dont les trois nouveaux, Chita, Meziane et Belaili. Chita et Belaili ont de fortes chances de faire partie du onze de départ, ainsi que le revenant Abdellaoui, pressenti à la place de Farès. S’ils ne s’imposent pas à Lomé devant les Eperviers, qu’ils avaient battus difficilement (1-0) à Blida, à l’entame des qualifications pour cette CAN 2019, la première à se jouer en été, les Fennecs devront patienter jusqu’à l’ultime journée des éliminatoires, pour valider leur ticket, alors qu’ils étaient les grands favoris de ce Groupe D. Ces retrouvailles entre les Eperviers et les Fennecs, seront dirigées par l’arbitre kenyan, Davies Ogenche Omweno, qui sera assisté par ses compatriotes, Gilbert Cheruiyot et Tony Kidiya.

Larbi Bouazza

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …