Home / Société & Region / Traitement des déchets ménagers.. Le projet d’un centre de tri à Tadmaït bloqué

Traitement des déchets ménagers.. Le projet d’un centre de tri à Tadmaït bloqué

Le projet en question initié par un investisseur privé il y a une année a été accueilli favorablement par les services de l’APC qui ont immédiatement donné leur accord pour son lancement en réservant même une assiette de terrain avant que la direction de l’industrie et des mines n’oppose un avis défavorable.

Le projet de réalisation d’un centre de tri et de traitement des déchets ménagers dans la commune de Tadmaït n’est toujours pas lancé. Prévu au lieu dit Thivakhvakht, à un kilomètre du chef-lieu communal, sur une superficie de 23 300 m2, le projet d’un centre de tri et traitement des déchets ménagers et composte de déchets organiques et matière minérale, initié par un investisseur privé, n’est toujours pas réalisé en raison de l’avis défavorable émanant de la direction de l’industrie et des mines de la wilaya de Tizi Ouzou, selon un élu à l’APC de Tadmaït. Selon ce dernier, le projet en question est bénéfique pour la commune au double plan économique et environnementale, car selon ses dires, le futur centre de tri, en plus de son efficacité dans la préservation de l’environnement, permettra également de créer 50 emplois directs et une cinquantaine d’autres indirects.
Le projet en question initié par un investisseur privé il y a une année a été accueilli favorablement par les services de l’APC qui ont immédiatement donné leur accord pour son lancement en réservant même une assiette de terrain avant que la direction de l’industrie et des mines n’oppose un avis défavorable. Devant cette situation, les élus à l’APC tentent de dénouer le problème en saisissant le chef de daîra de Draa Ben Khedda et le wali de Tizi Ouzou afin de relancer le projet. Un projet qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pollution de toute nature, d’autant plus qu’avec ce genre de centre, la plus grande partie des déchets sera recyclée et réutilisée dans le circuit économique. Il faut dire que depuis la mise en place du système de tri sélectif des déchets, plusieurs villages de la wilaya de Tizi Ouzou se sont inscrits à cette opération initiée par l’antenne locale de l’agence nationale des déchets (AND). Selon un responsable de l’antenne de wilaya de Tizi Ouzou de l’Agence nationale des déchets (AND), de plus en plus de villages et quartiers de la wilaya de Tizi Ouzou se sont inscrits à cet ambitieux programme de tri sélectif des déchets, entamé en 2013 à travers un projet pilote au niveau de la cité des Fonctionnaires dans la ville de Tizi Ouzou.
Le tri sélectif consiste à trier et à récupérer les déchets selon leur nature : métaux, papier, verre, organique… pour faciliter leur recyclage. Une opération qui permettra selon les spécialistes de générer de la richesse et de l’emploi au profit des collectivités locales et surtout de participer à la préservation de l’environnement dans une wilaya réputée par le nombre important de décharges sauvages éparpillées aux quatre coins de la région, en raison des multiples oppositions des citoyens pour la réalisation de nombreux centres d’enfouissement technique (CET). Mais avec les efforts des pouvoirs publics et le travail de sensibilisation que ne cessent de fournir les associations en charge de la préservation de l’environnement, les choses semblent s’améliorer ces derniers temps, en témoigne l’engouement des citoyens pour le tri sélectif au niveau des villages. Il faut dire aussi que la création de l’antenne régionale de l’AND au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou a été pour beaucoup dans adhésion des citoyens à cette nouvelle formule de traitement des déchets. L’une des premières missions de cette antenne régionale, installée au début du mois de février 2017, est l’élaboration d’un plan d’action qui sera établi avec la société civile et qui va définir des actions prioritaires à mettre en œuvre en matière de préservation et de protection de l’environnement et de gestion et recyclage des déchets.
Brahim B.

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …