Home / Actualité / Traitement du Cancer du sein: Roche présente deux nouveaux médicaments

Traitement du Cancer du sein: Roche présente deux nouveaux médicaments

Très bonne nouvelle pour les patients algériens ainsi que pour les médecins spécialistes en oncologie et en hématologie. Les laboratoires Roche Algérie commercialiseront prochainement des médicaments pour le traitement du cancer du sein, même dans un état de métastase.

Les responsables dudit laboratoire, en présence de plusieurs spécialistes algériens, ont présenté hier, à l’Hôtel Sheraton Club des pins à Alger, deux nouvelles innovations thérapeutiques, Perjeta et Kadcyla, conçues pour le traitement du cancer du sein. «En plus de Herceptin (Trastuzumab) qui existe depuis plus d’une dizaine d’années, deux nouveaux médicaments, Perjeta et Kadcyla, développés par le laboratoire suisse Roche viennent de renforcer davantage le traitement du sein HER2-positif», a affirmé hier au Temps d’Algérie Abdellah Boulekroune, directeur de la communication et chargé du partenariat des laboratoires Roche en Algérie. Il précise que ces deux nouveaux médicaments sont très efficaces pour le traitement du cancer du sein HER2-positif, même dans ses stades les plus avancés. Ces nouveaux traitements redonneront espoir aux patientes en permettant de ralentir la progression de la maladie et aussi de prolonger significativement leur survie globale. Selon lui, le ministère de la santé a approuvé ces deux nouveaux médicaments pour la prise en charge du cancer du sein dans son stade métastatique. Il explique, par ailleurs, que «ces nouvelles thérapies permettront une meilleure prise en charge de la maladie à travers une maitrise exceptionnelle du ralentissement de sa progression». C’est un nouvel espoir qui s’ouvre pour les deux parties dans le traitement du cancer du sein. Pour ce qui est de la production et de la disponibilité de ces nouveaux médicaments, notre interlocuteur affirme que «c’est des produits biologiques développés en suisse par les laboratoires russes Roche. Ils sont issus des dernières innovations biotechnologiques et non pas des médicaments chimiques ordinaires. Ces deux produits sont testés et approuvés en Europe et aux Etats- unis durant plusieurs années par des études cliniques et ont fait leurs preuves en termes d’efficacité, de sécurité et d’innocuité. Pour la commercialisation en Algérie, M. Boulekroune nous dit que ces médicaments seront uniquement à usage hospitalier. «C’est au niveau de la Pharmacie centrale des hôpitaux PCH que les médicaments Perjeta et Kadcyla seront distribués». De son côté, le Dr Amine Sekhri, directeur de Roche Algérie, a déclaré que «grâce à ces nouveaux médicaments, les patients algériens disposent désormais des standards thérapeutiques internationaux en matière de traitement du cancer du sein, qui est le résultat de dizaines d’années de recherche. Nous sommes d’autant plus fiers que l’Algérie a participé au développement clinique du Pertuzumab à travers leur participation avec plusieurs centres hospitaliers algériens à l’essai clinique international Peruse.

Quelques détails…

Selon des informations fournies hier par le laboratoire Roche, Perjeta (pertuzumab) est un anticorps monoclonal humanisé étudié dans le traitement du cancer du sein HER2-positif de stade précoce et avancé, ainsi que du cancer de l’estomac HER2-positif de stade avancé. Il s’agit d’un inhibiteur de la dimérisation de HER2 (IDH) unique en ce sens qu’il est spécialement développé pour prévenir la liaison du récepteur HER2 avec d’autres récepteurs HER (EGFR/HER1, HER3 et HER4). Pour ce qui est de Kadcyla (trastuzumab ematansine), les mêmes explications fournies par le laboratoire Roche, c’est un anticorps conjugué administré en monothérapie, et est indiqué dans le traitement du cancer du sein métastatique surexprimant HER2 chez les patients qui ont reçu au préalable un traitement par Herceptine (Trastuzumab), et un taxane, séparément ou en association. Le cancer constitue la deuxième cause de mortalité en Algérie après les maladies cardiovasculaires. Les dernières statistiques font état de plus de 480 000 personnes atteintes de cancer et
50 000 nouveaux cas sont détectés chaque année. Le cancer du sein à lui seul représente plus de 40% de l’ensemble des cancers chez la femme.

Smail Mimouni

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …