Home / Actualité / transports, éducation, SANTE.. Une commune déshéritée

transports, éducation, SANTE.. Une commune déshéritée

Le P/APC de Tessala El Merdja, Noureddine Djouah, a lancé un appel, lors de son passage au Forum Wakt El Djazair samedi, aux services de la Direction des transports et des travaux publics de la wilaya d’Alger, afin de réaliser en urgence une gare routière, en vue d’assurer les déplacements des citoyens de la commune vers les destinations d’Alger, Blida et Tipasa, notamment. Dans ce cadre, le maire rassure de la disponibilité d’une parcelle de terrain pour la réalisation de ce projet. «La direction des travaux publics est appelée à nous accorder les moyens financiers pour réaliser une gare routière», affirme-t-il. Dans un autre contexte, le maire a demandé aux services de la police urbaine d’intervenir pour régler le problème des chauffeurs de taxi clandestins, qui ne cessent de perturber la circulation routière au niveau du centre-ville.
Ils sont en tout, ajoute M. Djouah, un peu plus de 250 véhicules, dont certains sont issus des autres communes à l’instar de Douéra, Birtouta et autres. Le premier magistrat de la commune a fait savoir aussi qu’il avait, auparavant, interpellé la cellule de la sûreté nationale de la commune, et que les services de la commune ont également mis des plaques de signalisation qui interdisent le stationnement, mais sans résultats.
Lors de son intervention, l’élu, chef de service de l’aménagement du territoire, également chargé du secteur de l’éducation nationale de Tessala El Merdja, a fait savoir que toutes les écoles de la commune doivent être rénovées, et qu’elles sont inscrites dans le programme. M. H’cen Kherrouri, a affirmé que la commune compte en tout 11 écoles primaires concernées par ce programme de rénovation. Les travaux de rénovation vont être accomplis avec un rythme assez accéléré, à raison de deux écoles rénovées tous les 15 jours. Pour ce qui est du problème épineux de la surcharge des classes, il affirme que quelques 4.100 élèves sont scolarisés dans le cycle primaire à Tessala El Merdja. Ce chiffre qui, selon lui est important, provoque une légère surcharge dans deux écoles. Celles De Sidi-Abbad et Benya Abdelkader, avec 45 élèves par classes.
De son coté, le maire a révélé que ses services ont programmé, pour régler ce problème de surcharge, un projet de réalisation de 20 classes réparties sur plusieurs écoles, et aussi une cantine scolaire. «Nous avons établi une fiche technique pour construire 20 classes et une cantine scolaire, et depuis quatre mois, nous avons adressé une demande à la direction de l’éducation pour nous accorder ce projet au niveau du centre de Sidi-Abbad qui compte 20.000 habitants, et où les enfants font quotidiennement plus de 6 Km pour atteindre les écoles du centre-ville. Dans un autre contexte, et en ce qui concerne la santé publique, le P/APC de Tessala El Merdja a lancé un appel au ministère de la santé, pour programmer un projet de réalisation d’une clinique d’accouchement dans la commune.
Il a fait savoir que tous les nouveaux nés de la commune voient le jour au niveau des communes de Douéra, Zéralda, Chéraga entre autres. La clinique d’accouchement fait défaut. Pour sa part, le vice-président de l’APC, chargé de l’aménagement et de l’urbanisme, Omar Bensaoula, a fait un constat alarmant quant aux manques enregistrés au niveau de la seule polyclinique de la commune. «Nous avons un manque énorme en termes de personnel médical, notamment durant les gardes de nuit. On a aussi un manque de moyens. Le pire, c’est que toute la commune ne dispose pas d’une ambulance», dit-il, dépité.
Smail Mimouni

About Letemps

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …