Home / International / Tunisie.. Le cerveau du double attentat se fait exploser

Tunisie.. Le cerveau du double attentat se fait exploser

Le ministère de l’Intérieur tunisien a annoncé hier la mort d’un homme recherché depuis deux jours lors d’une opération des forces de l’ordre. Le ministère a indiqué, le lendemain, que cet homme était le “cerveau” du double attentat de Tunis du 28 juin. Un “terroriste” recherché en Tunisie depuis deux jours, Aymen Smiri, est mort dans la soirée du mardi 2 juillet dans la Cité Intilaka (ouest de la capitale Tunis) à la suite d’une traque des forces de l’ordre, a annoncé le ministère de l’Intérieur.
“Le terroriste Aymen Smiri , 23 ans, recherché par le ministère de l’Intérieur, a été abattu à la Cité Intilaka après avoir été poursuivi par les unités sécuritaires ce soir,” a indiqué le ministère dans un communiqué mardi 2 juillet. Le ministère de l’Intérieur Sofiene Zaag a ajouté sur la chaîne de télévision nationale Wataniya que le suspect avait activé une ceinture explosive au cours de l’opération de police. Silencieux dans un premier temps sur le sujet, le ministère de l’Intérieur a indiqué ensuite que cet homme était le “cerveau” du double attentat suicide de Tunis qui a tué un policier et blessé huit personnes, jeudi 28 juin. Daech avait revendiqué l’attaque.
Explosifs dans une mosquée
Les forces de l’ordre ont découvert des matières explosives dans une mosquée située dans la banlieue de Tunis, rapportent mercredi les médias locaux. Une importante quantité de substances explosives a été découverte dans une mosquée dans la banlieue de la capitale tunisienne, selon la Radio nationale. Les médias font état de «plusieurs boîtes» saisies par les forces de l’ordre sur les lieux. Dans la nuit de mardi à mercredi, un homme s’était fait exploser durant une opération sécuritaire dans la cité populaire Intilaka, près de Tunis. Selon le ministère de l’Intérieur, le défunt était le «cerveau» du double attentat suicide de jeudi dernier, revendiqué par Daech.

About Letemps

Check Also

La caution du président Donald Trump

«Personne n’a directement montré du doigt» Mohammed ben Salmane a déclaré le président américain depuis …