Home / Société & Region / Un cadre de formation, de sensibilisation et d’éducation

Un cadre de formation, de sensibilisation et d’éducation

Maison de l’environnement de Ouargla

La maison de l’environnement, entrée mardi officiellement en activité à Ouargla, est considérée comme un espace de formation, de sensibilisation et d’éducation environnementale, a indiqué la directrice locale du secteur.
Implantée dans le quartier Ennasr (flanc ouest de la ville), cette maison de l’environnement a pour objectif de former, d’éduquer et de sensibiliser l’ensemble des acteurs sociaux, notamment les clubs verts, les établissements éducatifs, les professionnels et les associations, pour participer à l’émergence d’une culture environnementale au sein de la société, a précisé Fatiha Bezzine, en marge de la cérémonie inaugurale. Cette nouvelle structure, relevant du Conservatoire national des formations à l’environnement (CNFE), s’occupe aussi de l’initiation des jeunes générations aux sujets en rapport avec l’environnement, à travers de nouvelles techniques et méthodes d’apprentissage, en plus d’assurer des formations spécifiques autour de l’environnement au profit de tous les intervenants publics et privés, a-t-elle fait savoir. Une enveloppe globale de 110 millions DA, dégagée du programme complémentaire de soutien à la croissance économique, a été consacrée à la réalisation de cette structure qui dispose de diverses installations, dont une salle de conférence, une autre de formation et une bibliothèque, selon la même responsable. Présidée par les autorités de la wilaya, la cérémonie inaugurale a été marquée par l’organisation d’une exposition regroupant divers acteurs, dont la cellule de préservation de l’environnement de la Gendarmerie nationale (GN), la conservation locale des forêts, des clubs verts issus du milieu scolaire, les Scouts musulmans algérien, la direction de la pêche et de l’aquaculture et certaines petites et moyennes entreprises (PME) spécialisées dans le domaine de la collecte et le traitement des déchets. Le wali de Ouargla, Abdelkader Djellaoui, a mis l’accent, à cette occasion, sur la nécessité d’accompagner les jeunes promoteurs dans les diverses étapes liées à la création de leurs projets, notamment dans le domaine des énergies propres.

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.