Home / International / Un conflit diplomatique oppose les pays: La France contre l’Iran

Un conflit diplomatique oppose les pays: La France contre l’Iran

Le ministre français des Affaires étrangères revenu bredouille de Téhéran où il a tenté de convaincre l’Iran d’annuler son programme balistique, accuse ce pays de déstabiliser la région.

Alors que le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a accusé l’Iran de déstabiliser le Moyen-Orient, son homologue iranien Mohammad Javad Zarif lui a rétorqué que les Etats-Unis avaient transformé la région en «poudrière». Ces derniers jours, Paris et Téhéran se sont opposés au sujet du programme de missiles balistiques lancé par l’Iran. Dans un communiqué, le Quai d’Orsay a accusé ce pays de mener des actions déstabilisantes dans la région du Golfe. Une accusation proférée la veille de la visite du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian à Téhéran. La rencontre entre le chef de la diplomatie française et son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif, devait initialement leur permettre de discuter de l’accord nucléaire de 2015, mais elle a été marquée par la volonté de l’Iran de récuser les accusations françaises de déstabilisation. Le ministre français a été rappelé à l’ordre par Téhéran qui l’accuse de mener la politique américaine envers l’Iran. Les Etats-Unis et les autres Etats qui ont transformé notre région en une poudrière en vendant des armes doivent arrêter d’agir ainsi, a déclaré le ministre iranien, avant de réitérer ses accusations le lendemain : Les États-Unis et les Européens devraient arrêter de déverser des centaines de milliards de dollars d’armes dans notre région au lieu de remettre en question les missiles iraniens. L’ONG Conflict Armament Research publiait récemment un texte dans lequel elle établissait que des aides militaires fournies par Washington à des rebelles «modérés», contre le gouvernement de Damas, avait permis «d’augmenter la qualité et la quantité des armes» de l’organisation terroriste Daech. Washington, Londres et certains pays ont également vendu des armes à l’Arabie saoudite et à la coalition engagée militairement au Yémen. Les crimes de guerre perpétrés par la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite au Yemen ne sont pas dénoncés par ces pays. L’ONU dit que des milliers de civils ont été tués au Yemen par la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite. Des ONG ont appelé à l’annulation de la coopération militaire avec l’Arabie saoudite.

Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …