Home / Sports / Une fin d’année cauchemardesque pour la JSK: Des Canaris rouges…de honte !

Une fin d’année cauchemardesque pour la JSK: Des Canaris rouges…de honte !

La spirale de défaites se poursuit avec cette élimination surprise et précoce en Coupe d’Algérie. Les Canaris sont rouges de honte après ce ratage inattendu.

Finaliste la saison passée, la JS Kabylie quitte prématurément la nouvelle édition de la Coupe d’Algérie. La JSK tombe d’entrée face à la valeureuse formation de l’ARB Ghris qui crée le grand exploit des 1/32es de finale de Dame Coupe. Les Canaris se voyaient en huitièmes de finale après le tirage au sort des 1/32es et 1/16es de finale et leur président Cherif Mellal s’est précipité à annoncer que la Coupe devienne un objectif cette saison pour son team, mais les joueurs de l’ARBG, pensionnaire de l’Inter-régions, ne l’entendaient pas de cette oreille et ils ont donné une belle leçon de football aux protégés de Franck Dumas, méconnaissables sur le terrain. C’est une élimination historique, une première à ce stade de la compétition face à un petit poucet pour le club le plus titré d’Algérie, en passe de retrouver des couleurs sous la direction du duo Mellal-Iboud qui ne s’attendait guère à une telle contre-performance même si les signaux étaient déjà passés au rouge avec les deux défaites de suite concédées dans les deux dernières journées de la phase aller de la Ligue 1 Mobilis. Brisés dans leur élan par cet arrêt de plus de trois semaines imposé par la LFP, les Canaris qui ont enregistré trois défaites et une seule victoire dans leurs quatre dernières sorties en championnat, ont encore du plomb dans l’aile. Même s’ils ont bénéficié d’un stage de préparation à Rabat où ils ont disputé un match amical contre le FUS (1-1), les camarades de Saâdou n’ont pu repartir du bon pied.

L’attaque en panne

La spirale de défaites se poursuit avec cette élimination surprise et précoce en Coupe d’Algérie. Les Canaris sont rouges de honte après ce ratage inattendu. Le doute, voire la panique, s’installe dans le camp kabyle avant la reprise du championnat et le déplacement périlleux qui attend les troupes de Mellal à Béchar pour en découdre avec la JS Saoura, un sérieux concurrent direct pour les places d’honneur. Dumas aura deux semaines pour mettre de l’ordre dans son équipe et pour remettre le train sur rails. Il a encore du boulot à faire notamment sur le plan offensif. La ligne avancée de son team est en panne sèche. Les attaquants de la JSK ont brillé par leur mutisme dans les trois derniers matches officiels contre le CSC, le CABBA et l’ARBG. Le retour de Fiston n’a guère arrangé la situation. Tout le monde attend la réaction des Canaris, à commencer par le match amical de demain après-midi à Tizi face aux voisins de la JSM Béjaïa. Tout le monde s’accorde à dire aussi que la JSK a besoin de renforts durant ce mercato hivernal.

Du renfort s’impose

Cette jeune et nouvelle équipe du club phare de la Kabylie a besoin d’un ou deux joueurs de métier, notamment sur le plan offensif. L’absence d’un meneur de jeu et d’un véritable chasseur de buts s’est fait ressentir même lors du dernier match contre la formation de Ghris. Mehdi Benaldjia que la direction du club a libéré, à la surprise générale, a laissé un grand vide, lui qui avait l’habitude de faire la différence et de débloquer souvent les matches fermés. Pour le moment, Mellal a recruté un seul nouvel élément, le milieu de terrain de l’US Biskra, Mohamed Amine Kabari, qui fera sa première sortie avec les Canaris demain à l’occasion du match amical contre la JSMB. L’on parle du recrutement d’une grosse pointure (Tabti de l’USMBA) pour amener du sang neuf à la ligne offensive de la JSK, en perte de vitesse. Mellal va-t-il casser sa tirelire et déroger à sa politique de recrutement ? Attendons pour voir…

Larbi Bouazza

About Armadex

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …