Home / International / Union de la jeunesse sahraouie de la Seguia el Hamra et Oued El Dahab: «Il est temps de reprendre les armes !»

Union de la jeunesse sahraouie de la Seguia el Hamra et Oued El Dahab: «Il est temps de reprendre les armes !»

Après une souffrance de plus 40 ans de colonialisme et des dures conditions de vie aux camps, les jeunes sahraouis appellent à reprendre les armes, car selon eux ce qui a été pris par la force doit être récupéré par la force. Le secrétaire général de l’union de la jeunesse sahraouie de la Seguia El Hamra et Oued el Dahab (UJSARIO), Zine Sid Ahmed a affirmé, hier, que les jeunes ne peuvent plus supporter la situation dans laquelle ils sont entrain de vivre et qu’il est grand temps, pour eux, de rejoindre leurs terres. «Au fil des années, le peuple sahraoui a perdu sa confiance envers les promesses de paix qu’on lui a faites. Pour les jeunes, la seule façon pour que le colonisateur accepte leurs revendications, notamment reconnaître leur autodétermination, c’est de prendre les armes», a-t-il annoncé en marge du congrès UJSARIO. «Ce qui a été pris par la force, doit être récupéré par la force», a-t-il poursuivi. Pour le porte-parole des jeunes sahraouis, son peuple a trop souffert du colonisateur marocain ainsi que des promesses de paix non tenues faites par l’organisation des nations unis (ONU). «Jusqu’à lors, notre peuple n’arrête pas de souffrir, soit sur les terres occupées ou dans les camps de Tindouf. La plupart des jeunes qui sont présents, aujourd’hui, parmi nous ont vécu toute leur vie dans les dures conditions de vie des camps. Ils sont prêts à tout faire pour retrouver leur souveraineté bafouée», a-t-il signalé. Selon notre interlocuteur, le moment est venu pour son peuple de faire reconnaître leur autodétermination. S’exprimant au sujet du congrès M. Zine a indiqué qu’il porte sur deux volets importants. Le premier consiste à faire le point sur la stratégie adoptée lors des quatre dernières années, pour ensuite pouvoir mettre en place une nouvelle stratégie pour les quatre ans à venir. «Après l’élection du nouveau SG, son prédécesseur doit faire un rapport détaillé sur toutes les activités qu’il a menées lors de son mandat. Pour permettre aux membres du bureau de mettre en place une nouvelle stratégie, qui aidera le peuple sahraoui dans sa lutte», a-t-il expliqué. En ce qui concerne le deuxième volet, il dira que ce congrès est une porte entre les jeunes sahraouis et les jeunes des autres pays, dans l’objectif de faire connaître la cause de leur lutte. «Plusieurs unions venues du monde entier sont présentes dans ce congrès. Le peuple sahraoui a besoin de leur aide pour transmettre sa détresse. Notre but est de convaincre les autres populations de notre cause et de venir y prendre part», a-t-il souligné. Lors de ce congrès, on compte la présence de plusieurs unions de jeunes de plusieurs pays, notamment l’Amérique latine, l’Espagne, la Suède, la Syrie, la Jordanie, l’Allemagne, la France, les Etats unis, la guinée Bissao, la Nebi et l’Algérie, certifie le SG de UJSARIO. Enfin, Zine Sid Ahmed a fait savoir que l’UJSARIO est une organisation politique et sociale, ramification du front Polisario. Elle est constituée d’une assemblée nationale élargie à tous les camps et représentative de toute la jeunesse sahraouie, dans les camps, en territoires occupés et dans l’émigration. Elle est divisée en sous-organisation locales et régionales,( Scout et enfance, Associations de volontariat).

De notre envoyée spéciale Radia Choubane

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …