Home / Société & Region / Université de Bouira.. Les travailleurs réclament le départ du recteur

Université de Bouira.. Les travailleurs réclament le départ du recteur

«Nous avons tenu une assemblée générale où tous les employés de l’université se sont mis d’accord sur cette revendication qui est le départ du recteur»

Les travailleurs de l’université Akli Mohand Oulhadj de Bouira ne décolèrent pas. Ils sont en grève illimitée depuis près de huit jours pour dénoncer l’absence du dialogue avec la direction de l’université. Le courant ne passe plus entre les représentants des travailleurs et recteur. Les grévistes affirment qu’il n’a jamais donné une suite favorable aux points sur lesquels ils se mettaient d’accord. «Le recteur de l’université nous ferme toutes les portes du dialogue», a déclaré le président de la section syndicale de l’Ugta à l’université. Les protestataires qui maintiennent leur mouvement de grève depuis mercredi dernier, réclament le départ du premier responsable de l’université. «Nous avons tenu une assemblée générale où tous les employés de l’université se sont mis d’accord sur cette revendication qui est le départ du recteur», affirme le syndicaliste.
Les grévistes ne veulent pas lâcher jusqu’à ce que le recteur de l’université parte. Ainsi, des grévistes pointent du doigt l’entourage du premier responsable d’être derrière la situation dans laquelle patauge l’institution. «Il n’y a pas que le recteur qui doit partir. Des changements doivent être opérés dans plusieurs services», affirme-t-on. Plusieurs sit-ins de protestation ont été organisés ces derniers jours devant le siège du rectorat par les employés de l’université. La semaine dernière, des enseignants, administrateurs et des dizaines de travailleurs se sont rassemblés pour demander le versement du dernier salaire. Par ailleurs, les travailleurs sont sortis hier matin, dans la rue pour exprimer leur soutien à la contestation populaire contre le système. Ils ont organisé une marche depuis le campus de l’université jusqu’à l’esplanade de la maison de la culture.
Ali Cherarak

About Letemps

Check Also

Bejaia.. Des locaux à usage professionnel affectés au CHU

La commission d’arbitrage du ministère des Finances, qui a siégé le 12 mai dernier, a …