Home / Sports / USM El-Harrach.. La descente aux enfers

USM El-Harrach.. La descente aux enfers

L’USMH a grillé un joker dans la lutte pour le maintien en Ligue 2 Mobilis et se retrouve, à nouveau, avant dernier au classement général.

Rien ne va plus à l’USM El-Harrach qui a concédé, mardi, sa troisième défaite à domicile en championnat, dans le derby capital contre le RC Kouba, un concurrent direct dans la course pour le maintien en Ligue 2 Mobilis. L’USMH a grillé un joker dans la lutte pour la survie dans l’antichambre de l’élite et se retrouve, à nouveau, avant dernier au classement général. C’est la descente aux enfers pour les Jaune et Noir, sérieusement menacés d’une seconde relégation consécutive, eux ont quitté la Ligue 1 Mobilis l’été dernier.
Le club banlieusard ne cesse de s’enliser et de manger son pain noir depuis le départ de Boualem Charef. Le manque de ressources financières a compliqué davantage la situation. La guerre de tranchées, ou le duel éternel entre Abdelkader Mana et Mohamed Laïb, a fait beaucoup de mal à l’USMH, criblé aujourd’hui de dettes.
Revenu en sauveur, Laïb n’a pu qualifier à temps ses recrues estivales, à cause de ce problème de dettes, qui ne lui a pas permis d’obtenir jusque-là les licences des recrues hivernales. L’USMH a entamé la saison avec ses réservistes et a perdu beaucoup de points, notamment dans son antre fétiche de Mohammadia. L’arrivée de Cherif Hadjar à la barre technique à la place de Salem Laoufi n’a guère amélioré les résultats de la formation harrachie, qui a vendangé 23 points sur ses bases (7 nuls et 3 défaites). Les Banlieusards disputeront, samedi à Boussaâda, un autre match couperet contre l’ABS local, un autre concurrent direct dans la lutte pour le maintien.

23 points perdus à domicile
Le calendrier de fin de saison est très compliqué, avec notamment quatre chocs contre des prétendants à l’accession en Ligue 1 Mobilis, l’US Biskra, l’ASO Chlef, la JSM Béjaïa et le WA Tlemcen. Le public harrachi semble avoir perdu espoir, comme l’atteste son absence, mardi dans les travées du stade 1er novembre, lors du derby contre le RCK. Suspendu pour dopage, le leader d’Essefra, Billel Naili, lance un cri de détresse. «Je demande aux supporters d’être aux côtés de l’équipe dans ces moments difficiles. Nos chances restent intactes, il faut y croire jusqu’au bout. Une fois, le maintien assuré, il faudra provoquer un changement radical. Il y a des intrus à l’USMH. Ils n’ont aucune relation avec le club, et ils n’ont rien à voir avec le football. Mon affaire a tout mis a nu. Le club est sans direction, et notre équipe est livrée à elle-même», dira Naili. La fin de saison s’annonce très délicate pour les Harrachis.
Larbi Bouazza

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …