Home / Sports / USMA.. Serrar revient sur les transferts avortés de Zemmamouche et de Meziane

USMA.. Serrar revient sur les transferts avortés de Zemmamouche et de Meziane

Le directeur général de l’USM Alger, Abdelkrim Serrar, est sorti de son mutisme en faisant le point sur l’actualité de son club. S’exprimant sur le site officiel du club, l’ex-défenseur central international est revenu sur l’élimination de son équipe en huitième de finale de la Coupe d’Algérie, qui a fait mal d’après ses dires à toute la famille usmiste. «Il n’y a pas que les supporters qui ont été affectés par cette élimination en Coupe d’Algérie. Tout le monde au club y a été secoué». A assuré Serrar, qui est également revenu sur les transferts avortés de ses deux joueurs, Mohamed Amine Zemmamouche et Abderrahmane Meziane. Pour ce qui est de l’expérimenté capitaine des Rouge et Noir, qui avait été annoncé officiellement partant pour le club saoudien d’Ohod à titre de prêt, le haut responsable usmiste a donné sa version. «C’est Zemmamouche qui a demandé lui-même à être transféré au club d’Ohod, à titre de prêt jusqu’à la fin de la saison. Nous étions d’accord pour le principe, mais l’opération n’a pas abouti tout simplement parce que les délais de transfert étaient dépassés». A-t-il expliqué. S’agissant de son attaquant, Serrar dira: «Meziane avait eu également notre feu vert pour aller signer au profit du club émirati d’Al Ain dans un transfert définitif. Nous étions d’ailleurs prêts à rendre public les chiffres du transfert. Malheureusement pour lui, tout est tombé à l’eau après que le joueur brésilien d’Al Aïn qu’il devait remplacer ait décidé de rester, suite à un différend financier avec le club émirati, autour de la réalisation du contrat liant les deux parties. Tant mieux pour l’USMA qui bénéficiera de ses services, dans cette période cruciale pour le titre». Mais l’ex-président de l’ES Sétif a profité de sa énième sortie médiatique, pour démentir les folles rumeurs qui ont circulé ces derniers temps dans l’entourage du club, faisant état d’un conflit entre lui et le président Haddad. «Tout ce qui a été rapporté concernant une prétendue relation conflictuelle avec le président du club n’est que pure fabulation. Il nous arrive, certes, d’avoir des divergences d’opinions, ce qui est tout à fait naturel dans la gestion d’un grand club, mais en aucun cas cela dégénère en conflit. Nous travaillons tous les deux ensembles pour aider le club à atteindre ses objectifs», conclut-il.
O. M.

About Armadex

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …