Home / Economie / Utilisation de la fibre optique: Convention entre deux entreprises publiques

Utilisation de la fibre optique: Convention entre deux entreprises publiques

La Société algérienne de gestion du réseau de transport du gaz (GRTG, filiale du groupe Sonelgaz) et la compagnie des infrastructures de télécommunications d’Algérie (Comintal Algérie) ont signé hier à Alger une convention portant sur la mutualisation des réseaux de fibre optique dite “noire” installée sur le réseau de distribution de gaz.

La convention a été signée par le P-dg de GRTG, Cherif Zeghoud, et le directeur général de Comintal Algérie, Kada Kerroum, en présence du P-dg du groupe Sonelgaz, Mohamed Arkab, et de représentants du ministère de l’Energie, de Sonatrach, d’Algérie Télécom et de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF). Cette convention porte sur la mise à disposition du réseau de fibre optique longeant le réseau de distribution de gaz de la société GRTG en vue de sa surveillance à distance, et ce, au profit de Comintal Algérie qui est une société mixte composée de filiales des Groupes Sonelgaz, Sonatrach, Algérie Télécom et la SNTF. A noter que la notion de fibre optique noire renvoie à la parcelle de cette fibre qui n’est pas encore utilisée.
Ce réseau de fibre optique, composé d’une fibre moderne à 24 brins (filaments constituant les faisceaux de la fibre), dispose de 22 brins supplémentaires non utilisés, sachant que la GRTE n’a besoin que de deux (2) brins pour ses besoins de surveillance et de gestion de son réseau de distribution de gaz. D’une durée de 10 ans avec possibilité de renouvellement pour des durées limitées de 5 ans chacune, cette convention permettra de désenclaver les régions isolées en assurant aux habitants des zones rurales et aux populations non desservies l’accès aux services de télécommunications. Ainsi, «Comintal Algérie utilisera cette fibre optique au profit d’Algérie Télécom en vue d’assurer un accès aux services de télécommunications et aux réseaux d’informations à un coût abordable», a expliqué Kerroum. Il a également relevé que cet accord avait pour autre objectif de contribuer à l’optimisation des investissements consentis sur le budget de l’Etat vu que GRTG met à la disposition de Comintal Algérie plus de 4.000 km de fibre optique noire qui assureront alors une double fonction. Pour sa part, Zeghoud a expliqué que l’ensemble du réseau de gaz de GRTG a été dédoublé par un réseau de fibre optique moderne, soit près de 21.000 km. Selon lui, sa mise en exploitation a été entamée mais ne s’est pas encore généralisée, et ce, en raison d’un besoin de mise en conformité du réseau de distribution de gaz qui date des années 1960. Cette opération de mise à niveau va alors débuter notamment à travers la mise en application des termes de cette convention, a-t-il détaillé en ajoutant que ceci se traduira par un investissement d’environ 6 milliards de dinars. De son côté, le P-dg de Sonelgaz a avancé qu’une telle convention permettrait au GRTG «de bien fonctionner et de moderniser sa gestion». Par ailleurs, selon les chiffres communiqués durant la cérémonie de signature, la GRTG a cumulé, à fin 2017, un réseau de gaz haute pression long de 20.042 km et a transporté un volume de gaz de 36,34 Gm3. Pour rappel, la GRTG, créée en 2004 conformément à la loi de 2002 relative à l’électricité et à la distribution du gaz par canalisation, a pour mission de l’acheminement du gaz naturel jusqu’aux centrales électriques, aux clients industriels et aux distributions publiques. Quant à la société Comintal Algérie, elle a entamé ses activités en 2009 par la commercialisation des excédents de capacités en fibre optique du réseau de Sonelgaz (à travers la GRTE) au profit d’Algérie Télécom, sur un réseau de 1.240 km.

Samir Malek

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …