Home / Sports / Vainqueurs (3-2) des Aigles du Mali avant de s’envoler pour l’Egypte.. Les Verts rassurent et se rassurent

Vainqueurs (3-2) des Aigles du Mali avant de s’envoler pour l’Egypte.. Les Verts rassurent et se rassurent

Les poulains de Belmadi feront leurs grands débuts dans cette CAN 2019 le 23 juin, face au Kenya.

Tout va bien, ou presque, pour la sélection algérienne de football avant de rallier l’Egypte et d’entamer dimanche prochain son aventure dans la CAN 2019. L’EN a réussi son big test de préparation pour ce grand rendez-vous continental, en s’imposant (3-2), dimanche soir à Doha et à huis clos, devant son homologue du Mali. Les amoureux d’El-Khedra avaient des appréhensions, après ce nul (1-1) au goût d’une défaite face au Burundi et la nouvelle crise interne (départ du préparateur physique Alexandre Dellal, mais les protégés de Djamel Belmadi ont répondu présents et ils ont terrassé les redoutables Aigles du Mali, faisant partie des outsiders, voire des favoris de cette CAN 2019.
C’était un match à rebondissements. Les Maliens ont mené à deux reprises au score avant de s’incliner sur le fil. Le coaching de Belmadi a payé. Incorporés en seconde période, Riyad Mahrez et le nouveau venu, Andy Delort, ont fait plier les voisins maliens, et ont permis aux Verts d’arracher une victoire importante, notamment sur le plan moral. Les camarades de Yacine Brahimi qui a porté le brassard de capitaine, à la place de Mahrez, laissé sur le banc de touche, en raison de sa décevante prestation face au Burundi, rassurent et se rassurent avant leur départ pour l’Egypte. Les poulains de Djamel Belmadi feront leurs grands débuts dans cette CAN 2019, le 23 juin, face au Kenya.
Bounedjah confirme, Delort annonce la couleur
La grosse satisfaction de ce dernier match de préparation pour la CAN est l’efficacité retrouvée par la ligne avancée des Fennecs, sans oublier la force mentale qu’ils ont montrée. Marquer trois buts aux Maliens après avoir été menés à la marque constitue une performance pour les coéquipiers de l’intenable Baghdad Bounedjah qui frappe, à nouveau, et confirme tout le bien que l’on pense de lui. L’insatiable Bounedjah a signé, dimanche, son 11e but en 22 sorties sous les couleurs nationales, devenant, ainsi, le 11e meilleur buteur de l’histoire de l’EN et rejoignant au classement Billel Dziri et Sofiane Feghouli.
Le baroudeur d’Al-Sadd forme un terrible duo avec l’autre enfant prodige d’Oran, Youcef Belaili, qui lui a délivré une seconde passe décisive. Belaili a inscrit également son premier but avec l’EN A, dimanche soir, sur penalty, et devient un pion essentiel dans l’échiquier de Belmadi qui n’a pas, par ailleurs, hésité à lancer dans le bain son nouvel attaquant, Andy Delort, arrivé à Doha, jeudi soir. Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître. Delort annonce d’entrée la couleur et réussit son baptême du feu avec les Verts, en signant le but de la victoire face au Mali, sur un service de Mahrez. Le buteur de Montpellier vit un véritable conte de fée et il sera l’une des attractions de cette CAN 2019. «Je tiens à remercier mes coéquipiers ainsi que le sélectionneur pour leur confiance. Immensément fier d’avoir marqué mon 1er but avec les Verts», twittait-il après ses grands débuts avec l’EN.
Des réglages s’imposent en défense
Tous les voyants ne sont toutefois pas au vert chez les Verts. En encaissant trois buts dans leurs deux seuls tests avant la CAN, la base arrière du onze national inquiète un peu et Belmadi doit procéder aux réglages nécessaires pour qu’elle devienne hermétique en terre égyptienne. «On doit progresser en phase défensive, notamment sur les coups de pieds arrêtés. On a pris un but sur pénalty et un autre sur corner, ce sont des buts regrettables et un aspect sur lequel on devra encore travailler. Être solide défensivement sera un bon atout pour la compétition», concède le sélectionneur national qui semble avoir dégagé le noyau sur lequel il misera lors de cette CAN 2019. Il a utilisé 18 joueurs lors des deux matches amicaux face au Burundi et au Mali. Seuls les deux gardiens remplaçants, Doukha et Oukidja, et les trois défenseurs Halliche, Zeffane et Tahrat, n’ont pas pris part à ces deux rencontres de préparation. Certains joueurs ont assuré leur place dans le onze de départ, à savoir M’Bolhi, Atal, Mandi, Benlamri, Feghouli, Brahimi, Belaili et Bounedjah.
Larbi Bouazza

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …