Home / Société & Region / Vers l’éradication des bidonvilles ?

Vers l’éradication des bidonvilles ?

A l’occasion de l’annonce de l’affichage des listes provisoires de bénéficiaires de logements sociaux, le chef de daïra de Tizi Ouzou a également annoncé que ses services s’apprêtent à opérer les dernières phases de l’opération de l’éradication de l’habitat précaire au niveau de la commune de et de la daïra de Tizi Ouzou. A ce titre, il a indiqué que les trois bidonvilles existants encore, à savoir ceux implantés à Oued Aïssi, à côté du CEM de Rehahlia, les Chalets et les le bidonville dit «Les Tunisiens» seront éradiqués d’ici le mois de septembre puisque leurs occupants seront relogés dans le cadre des opérations d’attributions des logements sociaux sur les trois tranches à venir.
Par ailleurs, et toujours dans ce volet lié à la résorption de l’habitat précaire au milieu rural initié par le gouvernement, la wilaya de Tizi Ouzou a bénéficié il y a quelques mois de 766 aides financières à l’habitat rural ont été attribuées à leurs bénéficiaires issus d’une quarantaine localités de la wilaya de Tizi Ouzou.

Beaucoup reste à faire
Malgré toutes les opérations d’attribution de logements sociaux qui d’ailleurs sont souvent à l’origine de mouvements de protestation, parfois violents, des recalés, beaucoup reste à faire au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou en la matière. Même si cette dernière a bénéficié d’un quota de 3000 logements public locatifs (LPL), ainsi que 2000 nouvelles aides à l’habitat rural, ce qui représente une enveloppe budgétaire globale estimée de 1,4 milliards de DA, comme annoncé lors de la dernière visite effectuée par le ministre de l’habitat dans cette wilaya il ya quelques jours seulement, le secteur est à vau-l’eau. Des milliers et des milliers de demandes, qu’elles soient pour le logement social, rural ou autre, sont toujours en souffrance. Des travaux de viabilisation et d’assainissement (VRD) de milliers de logements attribués sont toujours en souffrance. Ces éternels chantiers ne répondent à aucune norme et y vivre n’est pas aussi facile qu’on puisse le croire. La viabilisation est un mot d’une autre langue qu’on n’arrive pas à pénétrer. Pour l’heure, tout est au stade des promesses.
B. B.

About Letemps

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …