Home / Temps réel / Ville de Tizi Ouzou: Une campagne de sensibilisation sur les déchets ménagers

Ville de Tizi Ouzou: Une campagne de sensibilisation sur les déchets ménagers

 

Une campagne de sensibilisation est en train de se faire dans le chef-lieu de wilaya de Tizi Ouzou, afin de prévenir les citoyens sur la sortie des ordures ménagères à des heures précises. Ceci afin de permettre aux services de ramassage de pouvoir faire leur travail convenablement et afin que les détritus ne restent pas sur les trottoirs et à même les rues. C’est ainsi que les services de la CODEM l’entreprise communale qui s’occupe de la collecte des ordures fait savoir que les déchets sont ramassés et collectés par leurs soins durant la nuit. Les déchets sortis pendant la journée restent donc à même la rue jusqu’au soir, ce qui provoque beaucoup de désagréments à l’entourage. Dans cette optique un appel est lancé envers les habitants : «habitants de Tizi Ouzou, encore un effort …sur les 90 tonnes de déchets que vous produisez…il n’est collecté durant le service de nuit, par les agents de CODEM , l’entreprise communale, que 70 tonnes.» C’est ainsi que «les 20 tonnes restantes, vous les sortez le matin. Faites le geste, sortez votre poubelle le soir, vous contribuez à protéger l’environnement», ajouteront les services de la CODEM. Afin de montrer au citoyen le geste simple d’aller ouvrir sa poubelle à partir de la soirée, ce qui permettra aux services concernés de faire leur travail convenablement, et éviter tout déchet traînant dans la rue pendant la journée. Rappelons dans ce contexte que le système de collecte des déchets est un système complexe, qui fait intervenir de nombreux acteurs publics et privés. Si la responsabilité de la propreté semble se déplacer des municipalités vers l’Etat, qui reste un acteur plus à même de coordonner les actions de chacun, on oublie facilement que le problème de l’accumulation des déchets est aussi le fait des citoyens, qui n’hésitent plus à utiliser la rue comme dépotoir. Là se poseront deux contradictions à la fois, les gens veulent se débarrasser le plus vite possible de leurs poubelles, quitte à les jeter n’importe où et en même temps, alors que beaucoup d’habitants ne supportent plus les décharges, supposées être les lieux de stockage des déchets. Le ras-le-bol des poubelles s’illustre donc dans un rejet total à la fois des déchets et des décharges. Si une culture adéquate sur l’environnement doit voir le jour pour enrayer le phénomène des ordures dans l’espace public, il semble nécessaire que le travail avec les associations de protection de l’environnement qui œuvrent sur le terrain est indispensable. Dans le cas des décharges, la question qui se pose à terme reste de savoir si le pays en général, et la Kabylie en particulier peut continuer sur le modèle de la décharge contrôlée, avec l’acheminement des déchet ménagers vers des centres d’enfouissement technique. Il s’avérera que cette méthode tarde à voir le jour, du fait que sur 12 centre d’enfouissement technique (CET), prévus seulement pour la wilaya de Tizi Ouzou, seuls trois sont opérationnels, alors qu’ils sont arrivés à saturation à l’instar de celui de Oued Falli. Alors que les neuf autres n’ont pas été encore réalisés. Cette méthode qui ne semble plus acceptée par les citoyens oblige à revoir la méthode de valorisation des déchets, qui consistera en le tri à la source, avec cependant le développement de l’activité de recyclage
Khaled Haddag

Check Also

Open d’été (natation).. Record d’Algérie pour Amel Melih au 50m dos

La nageuse Amel Melih (GS Pétroliers) a établi un nouveau record d’Algérie au 50m dos …