Home / Sports / Volley-ball Mustapha Lemouchi, président de la FAVB au Temps d’Algérie : «Regrouper pas plus de huit équipes en championnat national»

Volley-ball Mustapha Lemouchi, président de la FAVB au Temps d’Algérie : «Regrouper pas plus de huit équipes en championnat national»

Alors que certains parlent d’une véritable régression de notre performance, des responsables du sport à plus haut niveau, s’attachent à la thèse de la composante humaine qui semble en être la cause. C’est ce que ces derniers déclarent à chaque fois qu’il y a déconfiture. D’autres attribuent la dégradation de notre sport-Co à la valse des entraîneur où encore à un système de compétition loin d’être fiable. Mustapha Lemouchi président de la fédération Algérienne de volley-ball, ne passe pas par trente six chemins pour remettre en cause le niveau des clubs. Nous l’avons rapproché pour en savoir davantage sur ce plan, écoutons-le !

La dernière prestation de nos clubs au championnat arabe de Tunis, a laissé entendre qu’il y a encore beaucoup de travail à faire, qu’en dites-vous ?
Les acteurs du sport national, ont raison d’être déçus de cette prestation qui ne nous a point honorés. Ce sont les répercussions d’un travail au préalablement réalisé à la hâte, aujourd’hui, nous subissons les conséquences et cela peut persévérer si l’on ne prend pas le «taureau par les cornes».

Pensez-vous que des solutions existent ?
Bien sur que des solutions existent, elles sont liées au nombre de clubs avec un championnat à 16 équipes ce qui est dramatique. Cela a été fait pour des fins électorales. Huit équipes composent l’un des meilleurs championnats mondiaux, celui de l’Italie, formant la nationale élite. Pour cela, nous allons prochainement organiser, une assemblée extraordinaire afin de débattre de ce problème et expliquer cette donne, une manière de revenir à un système fiable lequel, devra regrouper pas moins de huit équipes. Il faut admettre que dans tout le pays nous disposons que de trois ou quatre formations d’un niveau acceptable. Par moment j’avoue avoir été déçu de voir des scores sans appel de (25-03) ou (25-02), faisant abstraction du développement, comment voulez-vous relever le niveau de votre championnat avec du vide.

Mais comment expliquer le niveau du championnat arabe ?
Il est clair que le championnat arabe a beaucoup progressé, les clubs arabes pratiquent aujourd’hui l’option de la qualité, c’est ce que nous devrions faire. En plus, et contrairement à nous, ils sont autorisé à renforcer par des joueurs étrangers lesquels, proviennent souvent de nations huppées en matières de balle haute. Ceci-dit, leur championnat devient fiable et permet aux équipes nationales d’être à la hauteur.

Justement quelles sont les prochaines échéances et objectifs pour les différentes équipes nationales ?
Les objectifs et échéances sont nombreux, à commencer par ceux de nos jeunes garçons qui se pointent sur les prochains Jeux Africains de la jeunesse lesquels se tiendront chez nous. Nous comptons à travers ces Jeux, dessiner la future élite, en se fixant d’autres objectifs plus importants. Les filles c’est tout autre, puisque nous disposons déjà de deux élites, celle des séniors que nous allons préserver et une autre constituée des U-21 renforcée par des U-23 en se profilant sur les Jeux Olympiques de 2020, un regard avec lequel nous comptons faire bonne figure lors des prochains grands rendez-vous internationaux.

Et comment se présente la préparation ?
Elle se présente tant bien que mal, nous avons mis nos jeunes en regroupement périodique en raison de leurs études. La préparation devra monter en puissance une fois que les examens finis, après cela, nos éléments seront mis dans de meilleures conditions.

Quel est la meilleure opportunité pour faire sortir la balle haute nationale de cet engrenage ?
Réunir d’abord la famille du volley-ball national avec une réflexion durable laquelle, pourrait donner satisfaction à commencer par l’aspect morphologique qui, aujourd’hui nous fait défaut.

Des suggestions ?
Nous avons déjà entrepris un travail sur tout le territoire national, pour dénicher des joueuses ou joueurs de grande taille, lequel, commence par donner ses fruits. Nous avons – figurez-vous – trouvé plus d’une trentaine de joueuses grandes et de valeur, dont une de la ville de Chlef qui mesure 1, 94 m. Cela dit, que la première option que nous allons mettre en valeur sera celle de disposer de joueurs de plus de 1, 97m ou joueuses de plus de 1,80 m, c’est du moins notre principal objectif.

A. C.

About Armadex

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …