Home / Algérie / Yennayer 2969: La fête célébrée avec faste

Yennayer 2969: La fête célébrée avec faste

C’est aujourd’hui, donc, que sera célébré le premier jour de l’an berbère Yennayer 2969. Comme partout en Algérie, la wilaya de Tizi Ouzou est au rendez-vous de la célébration de cette date pleine de sens et chargée d’histoire. Yennayer ou «Taburt Ussegwas» est une porte qui s’ouvre sur la nouvelle année. Plusieurs rites y sont observés durant cette journée pour appeler à la richesse, à une année féconde et prospère etc. Un dîner particulier fait de sept plats dont le plat essentiel est composé de coucous et du poulet accompagne cette journée. C’est dire que Yennayer, symbolise tout un pan de la culture ancestrale. Simple légende ou véritable histoire, le nouvel an berbère dit « Yennayer» est aujourd’hui avant tout une occasion souvent représentée par de grandes tablées autour desquelles les familles se réunissent pour en faire des moments de bonheur partagé mais aussi pour répondre à l’aspiration de mieux préserver les traditions ancestrales. Toujours dans la convivialité, Yennayer est fêté de différentes manières en fonction des rituels et coutumes propres à chaque région qui célèbre cette date «typiquement» amazighe. L’avènement de Yennayer de l’an 951 avant Jesus-Christ du calendrier grégorien correspond à un événement politique pour les Imazighen. En l’an 950 Av. J., à la mort du Pharaon Psoussenes II, Sheshnaq accède au statut de Pharaon d’Egypte en soumettant tout le Delta du Nil, ainsi que la grande prêtrise égyptienne sous son autorité, et fonda sa capitale à Bubastis. Auparavant, Chechanq I régnait sur un territoire allant de la partie orientale de la Libye actuelle jusqu’au delta du Nil.

Un riche programme

Que cela soit par les comités de village ou encore par les associations culturelles, la quasi-totalité des localités de la wilaya de Tizi Ouzou célèbrent depuis hier cette date phare. Cette année, la célébration de Yennayer a été placée sous un signe particulier. Le programme élaboré par la direction de la culture a débuté lundi dernier et se poursuivra jusqu’à demain.
Le programme en question est placé sous le thème : «Yennayer : Une référence nationale, historique et mémorielle». Des expositions sur le patrimoine culturel matériel et immatériel, des expositions des livres en langue Amazighe sont prévues en collaboration avec les partenaires, en l’occurrence le Haut Commissariat de l’Amazighité (HCA) et les maisons d’éditions. La direction des services agricoles, la direction du Tourisme et de l’artisanat et la Chambre de l’artisanat et des métiers de la wilaya, organisent pour leur part un marché de Yennayer. De nombreuses autres activités allant du théâtre aux représentations théâtrales en passant par des projections de films et autres chorales et contes marqueront ces célébrations tout au long de cette semaine qui s’annonce très animée. La journée, d’aujourd’hui, sera aussi marquée par l’organisation d’une parade dans les artères de la capitale du Djurdjura. L’ambiance est quasiment la même partout, de Aïn El Hammam à Ouadhias, en passant par Boghni, Frikat, Draâ El Mizan et en allant vers le nord comme à Mizrana, Iflissen Aghirbds, Boudjima, Ath Ouaguenoun Ath Ghobri et en redescendant vers le sud-est notamment à Larbaâ Nath Irathen etc, les populations sont au rendez-vous. Assegas ameggaz.

Brahim B.

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …