Home / Société & Region / Zekak Essouwafa à Khenchela.. Le marché préféré durant Ramadhan

Zekak Essouwafa à Khenchela.. Le marché préféré durant Ramadhan

Zekak Essouwafa est le plus célèbre des marchés populaires de Khenchela, fréquentés particulièrement durant le ramadhan par des milliers de consommateurs qui y trouvent tout ce qu’ils recherchent en denrées : des viandes aux fruits les plus exotiques en passant par les légumes, les épices et les pâtisseries traditionnelles dans un fourmillement qui ne cesse qu’à l’approche du coucher du soleil. C’est durant les années 1960 qu’est apparu ce marché au centre-ville de Khenchela, le long des avenues “Ben Badis” et “Ali Merrir”, assure l’écrivain et chercheur dans le patrimoine amazigh Mohamed Salah Ounici qui souligne que l’appellation Essouafa vient du fait que la majorité des commerces du marché était tenue par des marchands originaires de la wilaya d’El Oued (Oued Souf), connus depuis longtemps pour être des maîtres du négoce. L’installation dans le marché de commerçants de Jijel, Ghardaïa, Oum El Bouaghi et même de Djerba (Tunisie) n’a pas pesé, pour autant, dans l’appellation du marché qui demeure pour les Khenchelis celui des “Souafa”, ajoute M.Ounici. Le pic de fréquentation quotidienne de ce marché durant le ramadhan commence après la prière d’El Asr au milieu de l’après-midi. Les consommateurs y affluent en quête surtout de zalabia, de bouzelouf (tête de mouton), poulets et lapins grillés et surtout de galettes “kesra rekhsiss”, très prisées, du reste, pour leur prix jugé dérisoire. Habitué de cette place, Houssam Merdjane affirme y venir surtout acheter du bouzelouf auprès d’un restaurateur jijelien, tandis que son ami, Lotfi Chitour, confie se présenter régulièrement à Zekak Essouwafa en fin d’après-midi pour y faire le tour des échoppes et acheter du Leben, des pâtisseries ou des mets traditionnels. Traditionnellement durant la dernière semaine du ramadhan, Zekak Essouawafa réduit les étales réservés aux mets et pâtisseries traditionnels augmentant l’offre d’effets vestimentaires en prévision de la fête de aïd El Fitr.

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …