Home / Algérie / Zerouati parle de l’environnement à El Oued: «Les associations doivent être impliquées»

Zerouati parle de l’environnement à El Oued: «Les associations doivent être impliquées»

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma Zohra Zerouati, a souligné, hier à El-Oued, la «nécessaire implication des associations dans les projets à dimension environnementale».
«Il appartient d’associer les associations actives dans les opérations à dimension environnementale, espaces verts et lieux de détente et de récréation, en tant que partenaire social susceptible d’ajouter un plus à l’accompagnement des projets», a affirmé Mme Zerouati, en marge de l’inspection du chantier d’aménagement et de réalisation d’un espace récréatif pour les familles, à la forêt d’Akfadou, (commune de Debila), dans le cadre de la première journée de sa tournée de travail de deux jours dans la région. Retenu au titre du programme spécial de développement des régions du Sud (PSDRS) pour un investissement de 60 millions DA, ce projet prévoit deux bassins d’eau, un musée environnemental et d’autres structures, selon sa fiche technique. La ministre a appelé, lors de l’inspection des travaux de ce projet, au nécessaire respect du cachet architectural local et de spécificités de la région, dans la conception et la réalisation, et à la révision de l’étude technique.
Dans la zone d’activités industrielles d’El-Foulia (commune de Reguiba), la ministre s’est enquise des activités de l’entreprise de traitement des déchets organiques et du compostage, engrais des résidus végétaux et animaux. Montée à la faveur d’un investissement privé de 100 millions DA, cette entité économique, versée dans la production des intrants agricoles organiques et le recyclage des déchets, est en phase expérimentale, pour une production de10 tonnes/jour d’engrais, pour passer prochainement à une production de 50 tonnes/jour, dont 70% de ce produit est destiné à la satisfaction des besoins locaux, et le reste à exporter. Sur site, la ministre a mis l’accent sur le nécessaire étiquetage des mentions techniques obligatoires et de modes d’emploi, avant d’appeler à investir dans ce segment, requérant comme matières premières l’exploitation des résidus de palmiers.
Mme Fatma Zohra Zerouati a, au terme de la première journée de sa visite de travail, pris connaissance, dans la région d’Oum-S’haouine, (commune d’Oued El-Alenda), daïra de Meyh-Ouensa, de l’entreprise de gestion des centres d’enfouissement technique (CET) de la wilaya, couvrant six (6) communes et employant 32 agents. Les explications fournies sur site font état de la récupération, par l’entreprise, de 16 tonnes de papiers l’année dernière, et 20 tonnes depuis le début de cette année.

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …